Madame Ndiaye veut goûter ma grosse bite

 

 

Ah j’aurai dû m’en douter que c’était une cochonne celle là. Déjà sur Skype, elle arrêtait pas de m’aguicher en me montrant ses gros tétons. Je savais que j’allais avoir droit à une belle partie de jambes en l’air. Je ne me suis pas trompé, ma petite princesse sénégalaise a très vite ouvert ses jambes pour que je puisse lui martiriser la chatte. Pendant que je la baisais, elle n’arrêtais pas de crier «enfonce moi ta grosse bite dans le cul». Je me suis exécuté. Et j’ai donc pratiqué une sodomie bien profonde dans son black booty !

 

 




NUAGE DE TAGS